À propos

Ce carnet vise à mettre en valeur mon travail de thèse : L’intégration des Arméniens dans la Syrie mamlūke (milieu du XIIIème – fin du XIVème s.), thèse d’histoire médiévale du Proche-Orient, sous la direction de Denise Aigle, Directrice de recherches à l’EPHE (Paris, Sorbonne), et la codirection de Gérard Dedeyan, Professeur d’histoire à Université Paul Valery Montpellier III.

Notre étude vise à analyser la situation politique et sociale des communautés arméniennes de Syrie sous domination mamlūke (milieu du XIIIème – fin XIVème s.). Il s’agira de confronter les données que nous pourrons tirer des sources arabes islamiques et chrétiennes, arméniennes et syriaques. C’est en effet dans ce seul cadre que notre étude pourra être exhaustive. Nous étudierons les migrations et les implantations des populations arméniennes en Syrie. Cette étude faite, nous nous interrogerons sur les modalités de leur insertion au sein de la communauté musulmane. Une fois installées en territoire syrien, ces populations jouissaient du statut de « protégé » (ḏimmī), comme les autres communautés chrétiennes orientales ou juives. Enfin, nous étudierons les rapports que ces populations arméniennes qui avaient choisi de s’installer en Syrie entretenaient avec les autorités politiques (modalités d’accès à des fonctions officielles administratives et militaires, apport intellectuel, technique, etc.)