La collection « Byzantina Sorbonensia » est en ligne !

Byzantina Sorbonensia - Publications de la SorbonneUne excellente nouvelle pour les byzantinistes et autres personnes intéressées par l’Etat byzantin, les Publications de la Sorbonne ont décidé de mettre en ligne et en accès ouvert (format HTML) la collection Byzantina Sorbonensia sur la plateforme OpenEdition Books.

Actuellement ce sont cinq titres que l’on peut consulter intégralement. Espérons que d’autres titres seront mis en ligne prochainement pour compléter la collection.

On peut actuellement lire en particulier :

L’Arménie et Byzance

Avec des contributions de S. S. Arevsatyan, Viada Arutjunova-Fidanjan, Hratch Bartikian, Paul Bellier, Patricia Boisson-Chenorhokian, Isabelle Brousselle, Marie-Louise Chaumont, Jean-Claude Cheynet, Gérard Dédéyan, Patrick Donabédian, Nina G. Garsoïan, Mourad Hasrat’yan, Jean-Pierre Mahé, Seiranouche Manoukian, Bernadette Martin-Hisard, Petre S. Nasturel, Catherine Otten-Froux, Bernard Outtier, Charles Renoux, Michel Thierry, Nicole Thierry et Karen Yuzbashian.

Pouvoir et contestations à Byzance (963-1210)

Un ouvrage majeur de Jean-Claude Cheynet.

L’histoire de Byzance est jalonnée de multiples crises, qui ont renforcé l’image négative de l’Empire chez les historiens occidentaux. Cet ouvrage est consacré aux diverses formes de la compétition politique, rivalités pour le trône ou luttes pour l’autonomie régionale. Il cherche à les rendre intelligibles en analysant les moyens d’action de l’aristocratie, principal agent des troubles : implantations provinciales, réseaux familiaux, solidarités militaires ou liens de service. Le clivage entre civils et militaires – traditionnellement évoqué mais rarement pertinent – est ainsi remis en cause, alors que le poids de grands clans régionaux importe davantage. Il apparaît également que de véritables équipes alternaient au pouvoir, notamment au xie siècle, et que les provinces restaient fidèles tant que la protection impériale compensait, aux yeux des populations, le versement de l’impôt.

Chemins d’Outre-Mer, Études d’histoire sur la Méditerranée médiévale offertes à Michel Balard

Michel Balard est l’un des historiens qui, loin des évocations nostalgiques, des exclusions communautaires, des oppositions irréductibles, travaille à une histoire totale de l’espace méditerranéen. Dans ses cours, ses conférences, ses travaux personnels comme dans les recherches collectives qu’il a animées, il a placé les croisades, les conflits et les échanges de toute nature, les phénomènes de colonisation et de migration au coeur d’un vaste mouvement d’expansion occidentale qui se déploie à l’époque médiévale sous des formes complexes, et dont l’héritage se fait sentir encore aujourd’hui.

À l’issue d’une longue et fructueuse carrière universitaire, ses élèves, ses collègues, ses amis ont à coeur d’emprunter les Chemins d’outre-mer qu’il leur avait ouverts, chemins multiples reliant les civilisations byzantine, musulmane et occidentale qui se sont partagé, à la fois rivales et unies, l’espace méditerranéen au Moyen Age. Ce double volume, qui rassemble plus d’une soixantaine de contributions, invite le lecteur à suivre sur ces chemins pèlerins et croisés, marchands et voyageurs, et ainsi à mieux comprendre les formes et les enjeux des relations qui se sont développées d’une rive à l’autre de la Méditerranée.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *