Recension « Margarian Hayrapet, « Ṣāḥib-Dīvān Šams ad-Dīn Muḥammad Juvaini and Armenia » »

MARGARIAN HAYRAPET, « Ṣāḥib-Dīvān Šams ad-Dīn Muḥammad Juvaini and Armenia », Iran and the Caucasus, 10.2, 2006, pp.167-180.

http://dx.doi.org/10.1163/157338406780346032

L’Auteur s’intéresse dans cet article aux rapports entre l’Arménie et l’Iran aux 13ème siècle a à travers la vie de Ṣāḥib-Dīvān Šams ad-Dīn Muḥammad Juvaini, frère de l’auteur iranien bien connu. L’Auteur utilise abondamment les sources arméniennes, géorgiennes et persanes qui se complètent parfaitement. L’article se divise en deux grandes parties.
La première est purement historique, à travers les sources l’Auteur démontre les liens étroits qu’a établi, avec l’Arménie, Ṣāḥib-Dīvān Šams ad-Dīn Muḥammad Juvaini : vie active dans l’économie de l’Arménie, achat de villes (Mren puis Ani), mariage avec Koshak soeur de Awak Zakare, prince arméno-géorgien.
La seconde partie est beaucoup plus intéressante. L’Auteur aborde des questions d’identité ethnique arménienne. Elle se pose des questions sur la perte, la construction, la reconstruction de l’identité en ce qui concerne Koshak : arménienne de naissance, chrétienne puisque elle la conserve même en étant mariée à un musulman et vivant une partie de sa vie en Iran. Sur Zakare, l’auteur démontre qu’il est difficile de lui donner une appartenance communautaire claire, balayant ainsi certaines études simplistes qui excluent les mélange entre communautés. Ce n’est pas la première fois que des membres de la famille des Zakarian nouent des mariages avec des musulmans, l’auteur en énumère un certain nombre.
Cet article démontre les liens étroits entre Arméniens, Iraniens et Géorgiens pendant les 12ème et 13ème siècles. Comme l’Auteur le note certains chercheurs ont trop souvent tracer des lignes infranchissables entre les différents ethnies, niant un possible échange entre communautés voire un passage d’une communauté à une autre.C’est une piste qu’il faut suivre pour mieux comprendre les sociétés pré-moderne de cette région.

Pour citer ce billet : Julien Gilet, "Recension « Margarian Hayrapet, « Ṣāḥib-Dīvān Šams ad-Dīn Muḥammad Juvaini and Armenia » »," dans le Carnet de recherche Bilad al-Arman, 24 juillet 2015, http://arman.hypotheses.org/396.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *